Guide de Aissa hamada pour aider les autistes

L’autisme n’est plus perçu comme une maladie psychotique ou psychiatrique comme les spécialistes l’avaient confirmé il y a plus de 50 ans. C’est plutôt un trouble neurobiologique qui touche notamment le développement d’un enfant. Les parents d’un enfant autiste ne sont donc pas à son origine selon la confirmation des experts dans ce domaine. Ce n’est pas la mère, mais plutôt le cerveau qui cause l’autisme chez un petit. Ce dernier a juste besoin d’aide pour gérer ses émotions, selon Aissa Hamada, pour surmonter un trouble du spectre autistique.

Identification de la source de l’émotion, première étape d’Aissa Hamada

Il est nécessaire de faire la distinction entre une émotion primaire et secondaire pour mieux comprendre l’émotion et d’y pouvoir répondre adéquatement. Une émotion primaire est une émotion ressentie premièrement tandis qu’une émotion secondaire est celle qui dérive de cette dernière selon Aissa Hamada et l’autisme.

Un enfant autiste peut être en colère, ici c’est une émotion secondaire, mais celle qui dérive de la colère est un état de stress dû à des besoins non comblés par exemple. C’est en effet en identifiant une émotion primaire qu’il est possible de venir en aide à un enfant autiste à contrôler ses sentiments.

L’anxiété est une sensation primaire majeure se produisant pour plusieurs raisons chez une personne autiste. Cela peut toujours engendrer une sensation secondaire comme la détresse, la colère ou la frustration.

En intervenant directement sur son émotion secondaire, un spécialiste passe à côté de la véritable cause de celle-ci tout en rendant impossible de trouver la meilleure solution. Il est donc essentiel de garder à l’esprit qu’un enfant autiste ne sait pas ce qu’il peut ressentir avant qu’on intervienne ou qu’on l’aide à identifier ses sentiments.

Attention ! Il ne faut jamais faire culpabiliser un enfant autiste sur le sentiment qu’il ressent. Les émotions suivant la crise sont partagées entre la crainte, la peur et la honte d’avoir mal agi. Il est important de savoir s’exprimer tout en restant à son écoute. Qui est Aissa Hamada ?

Laisser un autiste exprimer ce qu’il ressent

Plus un enfant affichant un trouble du spectre autistique exprime ses émotions, plus il est possible de réduire ses sentiments négatifs pouvant le mettre hors de contrôle. Il est possible de l’aider à communiquer ce qu’il ressent tout en mettant en place quelques outils de communications visuels come le thermomètre des émotions et le baromètre.

Il est ainsi important que le patient comprenne les divers sentiments qu’il peut ressentir au cours de sa vie. Il est aussi essentiel qu’il comprenne celui des autres. Il peut reconnaître les sentiments des autres en sachant lire quelques expressions faciales et langages corporels.

Il est plus facile pour un autiste de trouver la meilleure manière d’interagir avec son entourage en lui apprenant le décodage de la communication non verbale. Cela lui permet de construire une relation bénéfique et significative selon Aissa Hamada. (Suivez ce lien pour accéder à ses articles sur l’autisme).

Conclusion

Le petit malade doit au moins savoir que tout le monde peut perdre la maîtrise de soi, mais le plus important est de savoir reprendre le contrôle des émotions en identifiant les stratégies d’adaptation qu’il peut utiliser.